Etes-vous au point sur l’assurance-vie en cas de décès ?

Etes-vous au point sur l’assurance-vie en cas de décès ?

L’assurance-vie, vous connaissez de nom mais vous ne pensez pas que c’est pour vous ? Détrompez-vous, pas besoin d’être Bill Gates pour avoir votre contrat !
Faites le test pour savoir si vous êtes au point sur les mécanismes de l'assurance-vie en cas de décès.

Épargne

Ce que dit la loi

Connaissez-vous les mécanismes de l’assurance-vie en cas de décès ? Testez vos connaissances

  1. Au-delà de deux/trois mois de salaire, il vaut mieux placer votre épargne sur des placements plus « long terme », que sur des livrets.

VRAI ou FAUX

Rép : VRAI

 

2. L’assurance-vie, c’est un placement financier, qui vous permet de protéger vos proches en cas de décès.

VRAI ou FAUX

Rép : VRAI

 

3. En cas de décès, les sommes placées sur un contrat d’assurance-vie intègrent votre succession.

VRAI ou FAUX

Rép : FAUX. En cas de décès, les sommes placées sur un contrat d’assurance-vie sont transmises hors succession au(x) bénéficiaire(s) désigné(s).

 

4. La clause bénéficiaire de votre contrat d’assurance-vie doit forcément désigner vos héritiers.

VRAI ou FAUX

Rép : FAUX, vous pouvez désigner qui vous voulez dans la clause bénéficiaire de votre contrat d’assurance-vie.

 

5. Si votre bénéficiaire est votre conjoint ou votre partenaire de PACS, alors il est exonéré lorsqu’il recevra les fonds de votre contrat d’assurance-vie.

VRAI ou FAUX

Rép : VRAI

 

6. Si vous avez versé sur votre contrat d’assurance-vie avant vos 70 ans, alors lors du versement des fonds à vos bénéficiaires (autres que votre conjoint ou partenaire de PACS), ils sont exonérés jusqu’à :

– 501 250 €

– 159 450 €

– 152 500 €

– 502 150 €

Rép : L’abattement en cas de décès pour les primes versées avant 70 ans est de 152 500 € par bénéficiaire.

 

7. En cas de décès, l’épargne placée sur des livrets est soumise aux droits de succession lorsqu’elle est transmise à vos héritiers.

VRAI ou FAUX

Rép : VRAI

Pour en savoir plus sur l’assurance-vie : cliquez-ici.

Nos conseils pratiques

Tout le monde doit avoir une « épargne de précaution » c’est-à-dire une épargne disponible du jour au lendemain pour faire face aux imprévus. Quel doit être le montant de cette épargne ? Il n’existe pas de réponse toute faite à cette question, mais en général, il n’est pas nécessaire d’avoir plus de 2 ou 3 mois de salaire d’avance. Mais ce point est très personnel…

Le reste peut être épargné sur des supports à plus long terme, comme l’assurance-vie par exemple ! C’est un produit très efficace tant en termes d’épargne, qu’en cas de décès. 

Les professionnels de notre communauté peuvent vous aider à déterminer ce qui est le plus adapté à votre profil d’épargnant et à vos objectifs.

Nos décriptages à ce sujet

Nouvelle fiscalité de l’assurance-vie : en fait, tout va bien

Épargne
Contrairement aux idées reçues, la nouvelle fiscalité en cas de rachat sur un contrat d’assurance-vie est globalement plus avantageuse que l'ancienne. Un seul cas défavorable existe, dans une situation bien particulière, et n’a pas vocation à vous donner des sueurs froides.