Un plan d’épargne retraite pour votre enfant ? Un cadeau empoisonné…

Un plan d’épargne retraite pour votre enfant ? Un cadeau empoisonné…

Il parait possible de souscrire un nouveau Plan d'Epargne Retraite (PERin) pour votre enfant, il est présenté un peu comme le "PEL, nouvelle génération" ! On épargne pour son enfant qui pourra débloquer les capitaux pour acheter sa résidence principale… Cerise sur le gâteau, en tant que parent, vous bénéficiez d’un avantage fiscal !
Mais, votre enfant, en a-t-il véritablement besoin ?

Famille

Ce que dit la loi

La loi n’impose pas de condition d’âge minimum pour ouvrir un PERin. Cependant, elle exige de s’assurer de l’adéquation du placement avec les besoins du mineur pour justifier l’intérêt d’une telle souscription.

Deux avantages sont mis en avant pour inciter l’ouverture de PERin au profit d’enfants mineurs :

  • Vous préparez l’avenir de votre enfant en commençant à épargner pour lui. Certes, l’épargne est bloquée jusqu’à sa retraite  mais il pourra casser le plan pour acheter sa résidence principal. Le PERin serait-il finalement un PEL nouvelle génération ?! Au moins, avec ce blocage, vous êtes sûr qu’il fera bon usage des capitaux, même après sa majorité !…
  • Vous bénéficiez d’un avantage fiscal puisque les versements réalisés sont déductibles du revenu global de votre foyer fiscal. La déduction est en principe réalisée à hauteur de 10 % du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale puisqu’un enfant mineur ne perçoit à priori pas de revenu d’activité professionnelle.

Cependant, nous voyons plusieurs problématiques majeures à ce type de projet :

  • La souscription d’un PER par un enfant mineur nous semble délicate à mettre en œuvre au niveau réglementaire. En effet, la loi demande à ce que l’on s’assure de la situation, des connaissances et de l’expérience du mineur en matière financière, mais également de l’adéquation du placement avec les besoins du mineur. Tous ces points doivent être présentés par écrit pour justifier l’intérêt d’un plan approprié.
    Or, il nous semble très délicat de justifier le blocage de ces sommes à très long terme (pour les 50 ou 60 années qui viennent !) pour préparer la retraite d’un enfant mineur. Le risque de défaut de conseil est, à notre sens, évident si l’enfant, devenu grand, demande des comptes.
  • L’acquisition de la résidence principale par votre enfant mineur est vraisemblable mais reste hypothétique… Qui vous dit que votre enfant n’achètera pas sa résidence principale via une société civile ? Qui vous dit qu’il ne s’installera pas à l’étranger ? Peut-être restera-t-il finalement locataire… ou peut-être n’achètera-t-il jamais sa résidence principale parce que vous la lui aurez transmis par succession ou donation. Dans ces situations, aucun déblocage anticipé ne pourra avoir lieu et votre enfant sera privé durablement de l’épargne.
  • Votre enfant peut également avoir tout à fait légitimement besoin de son épargne pour autre chose que l’acquisition de sa résidence principale : financer ses études, financer son installation dans un appartement qu’il louera (meubles, caution etc.), acquérir un véhicule, financer son train de vie ou même élever ses propres enfants !

Nos conseils pratiques

Un PER pour votre enfant mineur ? Mieux vaut utiliser l’assurance-vie, le contrat de capitalisation ou même le PEL qui ont au moins le mérite d’assurer une disponibilité raisonnable et au moment voulu…

Nos chroniques à ce sujet

Nouveau produit d’épargne retraite : qu’est ce qui change avec le PERin ?

Retraite
Le PERin est un nouveau produit d’épargne retraite individuel qui présente de nombreux avantages : une sortie en capital à terme, de nombreuses possibilités de transferts, des cas de déblocages anticipés notamment pour acquérir sa résidence principale, une transmission en cas de décès peu ou pas imposée…
Alors que faire ? Sauter sur l’occasion en souscrivant ce nouveau produit retraite ? Continuer à alimenter vos anciens contrats ? Transférer votre épargne sur ce nouveau produit retraite ? On vous donne notre avis…

Etes-vous au point sur l'épargne retraite ? Testez vos connaissances
Consultez les réponses du quiz.